Mar 06 2022

Consolations avec Christophe André

Peut-on apprendre à offrir la consolation ?

Pourquoi est-ce difficile d’être consolé ?

Où trouver des sources de réconfort ? 

Autant de questions auxquelles

Christophe André répond dans ce livre,

sans doute le plus intime et

le plus abouti de ses ouvrages.

 

Consolations Celles que L’on reçoit et celles que l’on donne – Christophe André – éd. L’Iconoclaste

Chagrins, déceptions, frustrations, maladies, deuils ou simple spleen, notre vie est émaillée d’adversités petites ou grandes auxquelles il faut faire face.

C’est alors qu’intervient la consolation.

Ou plutôt LES consolations,

pour nous relever, chaque fois que nous avons trébuché.

Et quand nous ne sommes pas nous-mêmes confrontés à l’adversité,

c’est souvent le tour de l’un de nos proches,

et nous sommes alors transformés en consolantes et consolants.

Christophe André reprend dans son ouvrage

la tradition des « consolations », genre littéraire et philosophique

qui remonte à l’Antiquité. Il brosse un vaste tableau de toutes les

formes de consolations et en décrit les processus. Il éclaire

également le concept, récemment découvert,

de « croissance post-traumatique » qui nous permet de mieux

vivre après avoir intégré l’adversité.

Et il explore la dimension de l’auto-consolation.

Pour la première fois, il ajoute dans son texte une dimension

personnelle en revenant sur sa propre expérience

à la suite d’une maladie sévère.

Un livre salvateur pour avancer malgré les blessures de la vie, dans une époque d’incertitudes et d’inquiétudes.
Un regard unique dans un livre qui conjugue l’expérience du psychiatre et les confessions de l’homme.

 

 

Christophe André : “Le coût psychologique sera plus lourd que le coût virologique” dans l’émission de France Culture, L’Invité(e) des Matins

 

 

 

 

Ces illusions qui nous consolent

 

 

“Le processus du deuil” avec Chistophe Fauré, dans l’émission de France Inter, Grand bien vous fasse !

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/presse/consolations-avec-christophe-andre/

Fév 24 2022

Lorsque ton cœur est inquiet…

Lorsque ton cœur est inquiet, cesse d’imaginer le pire, car tu risques de le provoquer par la force de tes pensées.

Songe au contraire, que tout est pour le mieux,

et tu convoqueras le sort en ta faveur.

 

Frédéric LENOIR, Cœur de cristal

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/philosophie/10955/

Fév 16 2022

Jung, un voyage vers soi

 

Enregistrement de l’émission de France Inter – Grand bien vous fasse – (nov.21)

Invités: Frédéric Lenoir et Christophe André

 

Éveilleur et visionnaire, Jung n’a cessé de rappeler que c’est à l’intérieur de la psyché humaine que se trouvent à la fois les solutions d’un avenir meilleur et les pires dangers pour l’humanité et la planète. A un moment où le monde entier est focalisé sur une épidémie virale et met tout en oeuvre pour l’éradiquer, j’aimerais rappeler ces propos écrits par Jung en 1944 :

“Je suis convaincu que l’étude scientifique de l’âme est la science de l’avenir.(…) Il apparaît, en effet, avec une clarté toujours plus aveuglante que ce ne sont ni la famine, ni les tremblements de terre, ni les microbes, ni le cancer, mais que c’est bel et bien l’homme qui constitue pour l’homme le plus grand des dangers. La cause en est simple : il n’existe encore aucune protection efficace contre les épidémies psychiques : or, ces épidémies-là sont infiniment plus dévastatrices que les pires catastrophes de la nature ! Le suprême danger qui menace aussi bien l’être individuel que les peuples pris dans leur ensemble, c’est le danger psychique.”

 

Extrait du livre de Frédéric Lenoir “Jung, Un voyage vers soi”

Conférence: “D’un monde à l’autre ou la révolution de la conscience”

avec Frédéric Lenoir (sept.21)

 

Jung, un voyage vers soi – Frédéric Lenoir – éd. Albin Michel

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/philosophie/jung-un-voyage-vers-soi/

Fév 11 2022

Le yoga, philosophie ou sport ?

Marie Kock,

journaliste et professeure de yoga,

propose dans son essai,

Yoga, une histoire-monde. Du Bikram aux Beatles,

du LSD à la quête de soi : le récit d’une conquête“,

une approche sociétale de ce phénomène mondial.

Retour sur une pratique dont la définition

est plus complexe qu’il n’y paraît

et qui sert de prétexte à diverses idéologies,

mais qui se présente aussi comme

une philosophie à part entière,

un savoir-faire méditatif

dont l'”authenticité”  devrait être préservée.

 

 

C’est l’histoire d’une grande contamination positive, d’une épidémie de la guérison.                                                                                                       Marie Kock

 

 

 

 

 

“Comment le yoga a conquis le monde ?” avec Marie Cock, invitée d’Olivia Gesbert dans l’émission “La Grande table” sur France Culture

 

YOGA UNE HISTOIRE-MONDE     Marie Kock – éd. POCKET

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/yoga/le-yoga-une-philosophie-ou-un-sport/

Jan 23 2022

Avec une profonde respiration…

Je suis une continuation, comme la pluie est une continuation du nuage.

Thich Nath Hanh

 

 

 

 

Enregistrement audio de Soeur Giác Nghiêm : Un moment sacré

 

Cher Bouddha, je vois que ce corps constitué des quatre éléments, terre, eau, air et feu n’est pas vraiment moi, et que je ne suis pas limité par ce corps. Je suis tout un courant de vie, formé par mes ancêtres génétiques et spirituels, qui depuis la nuit des temps se déverse dans le présent et continuera encore de couler dans l’avenir pendant des milliers d’années.

Je suis un avec mes ancêtres et mes descendants. Je suis la vie qui se manifeste sous d’innombrables formes. Je suis un avec tous les êtres humains et avec toutes les espèces, qu’ils soient heureux ou souffrants, qu’ils vivent sans peur ou dans l’angoisse.

En ce moment, je suis présent partout dans le monde, dans le passé aussi bien que dans le futur. La désintégration de ce corps ne peut me toucher, tout comme la chute des fleurs du prunier n’affecte pas le prunier. Je vois que je suis comme une vague à la surface de l’océan. Je me vois dans toutes les autres vagues et je vois toutes les autres vagues en moi. La manifestation ou la disparition de la vague n’enlève rien à la présence de l’océan.”

Mon corps du Dharma et ma vie spirituelle ne sont affectés ni par la naissance ni par la mort. Je suis capable de voir ma présence avant que mon corps se soit manifesté et après qu’il se sera décomposé. Je peux voir ma propre présence en dehors de ce corps même dans le moment présent. Quatre-vingts ou quatre-vingt-dix ans ne représentent pas ma durée de vie ; ma durée de vie, tout comme celle d’une feuille ou d’un bouddha, est sans limite. J’ai dépassé l’idée que je suis un corps séparé de toutes les autres manifestations de la vie dans le temps et dans l’espace.

Thich Nath Hanh

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/meditation/un-grand-maitre-sen-est-alle/

Articles plus anciens «

« Articles plus récents