Fév 22 2019

La vraie vie

 

Méditer, c’est comprendre.

Comprendre que “tu” ne peux pas méditer.

Car le principal obstacle, c’est toi. Ta manie de tout contrôler, qui fait que tout finit par te ressembler.

Or la méditation est océanique. Tu ne peux pas prendre l’océan. Mais tu peux prendre un bain dans l’océan. Alors c’est l’océan qui te prend, qui te porte, qui te baigne de partout.

Tout ce que tu peux faire c’est d’entrer dans la méditation comme on entre dans l’eau.

Dès que tu n’as plus pieds _ les pieds sont ton ego _

l’aventure commence. La méditation est cosmique.

Elle te met au diapason des vibrations qui te changent

radicalement des ondes qu’émet à longueur de journée ton

mental volontariste.

Plus tu cèdes, plus tu reçois.

Plus tu ouvres, plus tu es vaste.

Soudain te voilà à ton tour, océan.

Mais n’en fais pas un plat ! Ni une technique. Ni un but.

Constate et réjouis-toi.

Et si, quelques instants plus tard la mer te dépose sur le

sable pour cause d’idéation furtive,

François Roux

n’en fais pas un drame !

Retourne à l’eau. A ton eau vive.

Inépuisable est l’océan de la méditation.

 

 

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/meditation/la-vraie-vie/

Fév 13 2019

La Bhagavadgîta, Le Chant du Bienheureux

Le dieu Vishnu – crédits: © Bharat Kala Bhavan

« Que la Ghîta, disait Gandhi,

vous soit une mine de diamants, comme elle l’a été pour moi ;

qu’elle soit toujours votre guide et ami sur le chemin de la vie ».

Pour comprendre les sagesses qui sous-tendent

ce magnifique texte de la tradition indienne, et

nous guider dans Le Chant du Bienheureux,

Marc Ballanfat,

professeur de philosophie et docteur en histoires des religions,

à la fois héritier de la philosophie antique occidentale

et spécialiste de philosophie indienne.

Outre une introduction au célébrissime poème,

Marc Ballanfat propose une postface intitulée

Yogarasa ou la saveur du yoga

dans laquelle il commente cinq aphorismes extraits de la Gîta,

aphorismes essentiels pour la compréhension de la philosophie

du texte et qui servent de guide tout au long de cette émission.

Texte lu : extraits de la Bahghavatgîtâ

 

 

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/philosophie/sagesse-de-la-bhagavadgita/

Fév 06 2019

Bouddha, les fondements de son enseignement…

Il y a 2500 ans en Inde,

dans les contreforts de l’Himalaya, au cœur des jardins de

Lumbini au Népal, naquit un prince: Siddharta

– celui qui atteint son but – Gautama.

Les devins décelèrent sur le corps du nouveau né

les trente deux signes du Grand Homme.

Protégé par les murs de son palais, Siddharta mena son existence

princière dans l’insouciance des plaisirs jusqu’à la révélation de la

souffrance de la condition humaine sous les traits

d’un vieillard, d’un malade et d’un mort.

La quatrième rencontre, avec un moine errant empreint de

sérénité, l’incita à renoncer au monde pour rechercher

la voie de la libération de la souffrance.

Long et tortueux fût le chemin de l’ascèse.

Cette quête de plusieurs années mena un jour Siddharta,

appelé aussi Shakyamuni “le sage silencieux des Shakya”,

du nom de la classe noble de son père,

sous l’arbre de la Bodhi – l’Eveil-

sous lequel il resta en méditation pendant sept jours.

Il acquit alors l’omniscience et la grande compassion

envers tous les êtres vivants.

C’est ici que je me suis éveillé à l’Éveil suprême, complet et

parfait, c’est ici que j’ai mis un terme à l’immémoriale souffrance

de la naissance, de la vieillesse et de la mort.

Pour délivrer ses semblables des affres de la condition humaine,

Bouddha l’Éveillé partit enseigner jusqu’à sa mort la Loi du

Dharma qui peut permettre à tout être humain sans distinction de

caste de parvenir, par la pratique de la méditation, au

détachement, à la cessation du désir source de tous les maux,

à la vacuité: le Nirvana.

A l’âge de quatre vingt ans, à Kushinagar, le Bouddha sentit

que sa vie terrestre était arrivée à son terme.

Allongé entre deux arbres, le Boubbha, après plusieurs stades de

méditation, entra à la première lueur de l’aube

dans l’état suprême de “la Grande extinction Totale”.

Il était enfin libéré du cycle des réincarnations.


Avec :

La Vénérable Marie-Stella Boussemart, Présidente de l’Union Bouddhiste de France

Olivier Germain-Thomas, auteur de “En chemin vers le Bouddha” Ed. Albin Michel et de “Manger le vent à Borobudur” Ed. Gallimard

Amina Okada, Conservatrice au Musée Guimet

Frédéric Lenoir, Directeur de rédaction du Monde des religions,

auteur de “Socrate Jésus Bouddha Trois maîtres de vie” Ed. Fayard

et de “La rencontre du Bouddhisme et de l’Occident” Ed. Albin Michel

 


Sites sélectionnés par Annelise Signoret,

de la Bibliothèque de Radio France :

 

 


Autre site à découvrir:

 

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/philosophie/bouddha-les-fondements-de-son-enseignement/

Fév 05 2019

L’Ayurveda, harmonie entre corps et esprit

Dans la cité sainte de Varanasi, en Inde,

rencontre avec Amrit Godbole,

interne au Sunderlal Hospital,

thérapeute ayurvédique.

Passeport Santé: Qu’est-ce que l’ayurveda ?

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/ayurveda/layurveda-harmonie-entre-corps-et-esprit/

Jan 23 2019

Les vertus de la méditations…

Les étonnantes vertus de la méditation

Un documentaire Arte éclairant sur les bienfaits de la méditation pour notre santé qui présente un panorama des nouvelles applications médicales que la pratique de la méditation pourrait ouvrir dans un avenir proche.

Psychiatres, neurologues et biologistes moléculaires s’intéressent de plus en plus aux effets bénéfiques de la méditation sur le fonctionnement de notre cerveau et de notre organisme. Leurs découvertes récentes ont permis de faire entrer des techniques de méditation dans les hôpitaux, aux États-Unis et en Europe, où elles sont utilisées, en accompagnement thérapeutique, pour réduire, notamment, les douleurs chroniques et le stress lié à de nombreuses pathologies.

 

Des liens complexes

Véritable gymnastique cérébrale, la méditation réduirait les effets toxiques engendrés par les hormones du stress et aurait ainsi une action bénéfique sur les inflammations chroniques, les défenses immunitaires ou la dégradation de nos cellules. Sa pratique aurait également le pouvoir de modifier l’anatomie du cerveau, qui reste plastique tout au long de la vie, et contribuerait à freiner le vieillissement cérébral. Suivant plusieurs expériences en cours, ce passionnant documentaire décrypte les liens physiologiques complexes entre le “cerveau méditant” et l’organisme.

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/meditation/les-etonnantes-vertus-de-la-meditations/

Articles plus anciens «