Archives de la Catégorie : Poésie

Mar 20 2021

Il ne suffit pas d’ouvrir la fenêtre…

Il ne suffit pas d’ouvrir la fenêtre pour voir les champs et la rivière. Il n’est pas suffisant de ne pas être aveugle pour voir les arbres et les fleurs. Il faut aussi n’avoir aucune philosophie. Quand il y a philosophie, il n’y a pas d’arbres, il y a des idées, sans plus. Il n’y …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/meditation/il-ne-suffit-pas-douvrir-la-fenetre/

Fév 05 2021

Il faudrait essayer d’être heureux…

“Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple.” Jacques Prévert     Le bonheur, en partant, m’a dit qu’il reviendrait… Que quand la colère hisserait le drapeau blanc, il comprendrait… Le temps du pardon et du calme revenu, il saurait Retrouver le chemin de la sérénité, de l’arc-en-ciel et de l’après… Le …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/philosophie/il-faudrait-essayer-detre-heureux/

Jan 21 2021

Ce qui peut être expliqué ne mérite pas d’être compris…

Christian Bobin, l’ermite du Creusot   Claude Clorennec retranscrit dans ce documentaire l’extrême délicatesse de l’écrivain Christian Bobin. Fils d’un père dessinateur à l’usine Schneider du Creusot et d’une mère calqueuse, son oeuvre puise dans les souvenirs de son enfance, marquée par la solitude et l’atmosphère des hauts fourneaux. Les bruits des vélos des ouvriers …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/poesie/e-qui-peut-etre-explique-ne-merite-pas-detre-compris/

Jan 20 2021

Le bruit d’une porte qui claque…

Dès les premiers jours nous savons tout ce qu’il y a à savoir. L’éternité c’est une odeur, une voix qui chante et s’adoucit jusqu’à ne plus rien dire. La mort c’est pareil, c’est un parfum, le bruit d’une porte qui claque…  Christian Bobin

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/philosophie/le-bruit-dune-porte-qui-claque/

Nov 02 2020

Sois joyeux, tâche d’être heureux…

Au regard de la mort et de l’impermanence de toutes choses, Nos projets ordinaires ne sont que duperies. Comment se fier aux huit préoccupations mondaines Aussi évanescentes que les couleurs de l’arc-en-ciel ? DRIGUNG JIGTEN GONPO (1143-1217)   Desiderata, The Poems of Max Ehrmann, 1927 Desiderata Va tranquillement au milieu du vacarme et de la …

Continuer à lire »

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/impermanence/9128/

Articles plus anciens «