«

»

Fév 06 2019

Imprimer ce Article

Bouddha, les fondements de son enseignement…

Il y a 2500 ans en Inde,

dans les contreforts de l’Himalaya, au cœur des jardins de

Lumbini au Népal, naquit un prince: Siddharta

– celui qui atteint son but – Gautama.

Les devins décelèrent sur le corps du nouveau né

les trente deux signes du Grand Homme.

Protégé par les murs de son palais, Siddharta mena son existence

princière dans l’insouciance des plaisirs jusqu’à la révélation de la

souffrance de la condition humaine sous les traits

d’un vieillard, d’un malade et d’un mort.

La quatrième rencontre, avec un moine errant empreint de

sérénité, l’incita à renoncer au monde pour rechercher

la voie de la libération de la souffrance.

Long et tortueux fût le chemin de l’ascèse.

Cette quête de plusieurs années mena un jour Siddharta,

appelé aussi Shakyamuni “le sage silencieux des Shakya”,

du nom de la classe noble de son père,

sous l’arbre de la Bodhi – l’Eveil-

sous lequel il resta en méditation pendant sept jours.

Il acquit alors l’omniscience et la grande compassion

envers tous les êtres vivants.

C’est ici que je me suis éveillé à l’Éveil suprême, complet et

parfait, c’est ici que j’ai mis un terme à l’immémoriale souffrance

de la naissance, de la vieillesse et de la mort.

Pour délivrer ses semblables des affres de la condition humaine,

Bouddha l’Éveillé partit enseigner jusqu’à sa mort la Loi du

Dharma qui peut permettre à tout être humain sans distinction de

caste de parvenir, par la pratique de la méditation, au

détachement, à la cessation du désir source de tous les maux,

à la vacuité: le Nirvana.

A l’âge de quatre vingt ans, à Kushinagar, le Bouddha sentit

que sa vie terrestre était arrivée à son terme.

Allongé entre deux arbres, le Boubbha, après plusieurs stades de

méditation, entra à la première lueur de l’aube

dans l’état suprême de “la Grande extinction Totale”.

Il était enfin libéré du cycle des réincarnations.


Avec :

La Vénérable Marie-Stella Boussemart, Présidente de l’Union Bouddhiste de France

Olivier Germain-Thomas, auteur de “En chemin vers le Bouddha” Ed. Albin Michel et de “Manger le vent à Borobudur” Ed. Gallimard

Amina Okada, Conservatrice au Musée Guimet

Frédéric Lenoir, Directeur de rédaction du Monde des religions,

auteur de “Socrate Jésus Bouddha Trois maîtres de vie” Ed. Fayard

et de “La rencontre du Bouddhisme et de l’Occident” Ed. Albin Michel

 


Sites sélectionnés par Annelise Signoret,

de la Bibliothèque de Radio France :

 

 


Autre site à découvrir:

 

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/philosophie/bouddha-les-fondements-de-son-enseignement/