«

»

Nov 05 2011

Imprimer ce Article

Des origines qui se perdent dans la nuit des temps…

Des origines qui se perdent

dans la nuit des temps… 

 

Le yoga a des origines qui se perdent dans la nuit des temps. Il a aussi

une légende…

 

shiva.jpeg 

Shiva et Parvati devant le mont Kailash (Tibet)

Si l’on en croit le commentateur indien Brahmânanda

de la Hatha-Yoga Pradipika, un des plus complets

traités techniques consacrés au Yoga, la légende met

en scène le dieu Shiva, son épouse bien-aimée la

déesse Parvati et un poisson Matsya.

 

Il est raconté que Shiva, sur une île de l’Océan

Indien qu’il croyait déserte, enseignait dans le plus

grand secret à sa charmante épouse, la déesse

Parvati, le Hatha-Vidya, la science des mystérieuses

techniques du hatha-Yoga comprenant les âsana-s

(pratiques jusqu’alors réservées aux dieux), les pranayama-s

(le « rassemblement des souffles ») et les mudrâ-s (les sceaux ou gestes

symboliques permettant d’apprendre à maîtriser les énergies du corps et de

l’esprit).

 

 

avatar-blog-1208309374-tmpphpl0yvcI

Matsya le poisson

Mais un poisson (Matsya), qui se trouvait dans l’eau

près de la rive, charmé par la voix magique et

mélodieuse du dieu Shiva, observait ces étranges

exercices et suivait discrètement son enseignement.

Shiva s’en aperçut et voulut le tuer pour avoir osé

braver l’interdit. Seulement, grâce à l’enseignement

qu’il avait reçu du Yoga, le poisson avait atteint un

rayonnement et une beauté exceptionnels tels que

Parvati, charmée, plaida en sa faveur et réussit à

convaincre Shiva de se limiter à chasser l’indiscret.

 

Le poisson partit donc et s’échoua sur les rivages de l’Inde où, à force de

pratique persévérante du Yoga, il se transforma en homme.

 

Ce fût le premier yogi (celui qui cultive et pratique le Yoga).

Les habitants l’accueillirent et l’appelèrent Matsyendra ce qui en sanscrit

signifie « poisson fait homme ».

Touché par leur accueil, en remerciement, Matsyendra leur enseigna cette

discipline d’origine divine.

 

Dès lors, le Hatha-Yoga fût transmis de maître à élève pendant des

siècles…

 

« Maintenant, le yoga va nous être enseigné, dans la continuité d’une

transmission sans interruption » (Yoga Sutra I, 1 – trad. Françoise Mazet)

 

Cette légende présente le yoga comme un précieux outil de transformation

tant physique que psychique : transformation physique en offrant au poisson

Matsyendra l’occasion de devenir Homme à force de pratique ;

transformation psychique en lui permettant de passer d’une conscience

animale à une conscience supérieure.

 

Ainsi selon la mythologie indienne, le yoga nous viendrait donc à la fois du

divin (Shiva) et de la mer puisque notre premier maître yogi serait Matsya,

issu de l’élément Eau.

 

N’y aurait-il pas eu une pratique aquatique quelque peu secrète qui se serait

perdue au fil du temps ?

 

Le yoga serait alors la quête de cette mémoire aquatique, le retour à la

matrice originelle…   
                                                                                                        

                                                                                                  Sylvaine.

                     Extrait de mon mémoire de fin d’étude

« De la mer au yoga »

 

Lien Permanent pour cet article : https://sylvaine-yoga.com/yoga/des-origines-qui-se-perdent-dans-la-nuit-des-temps/